Vous êtes ici : SMIC Horaire » Actualités » Quel est le problème avec l’ECOTAXE et le transport routier ?

Quel est le problème avec l’ECOTAXE et le transport routier ?

Ecotaxe c'est quoi le problèmeAlors que la grogne en Bretagne au sujet de l’Ecotaxe ne cesse d’augmenter, que le ce week end des portiques Ecotaxe ont à nouveau été mis hors service il convient de faire un bref rappel de ce qu’est l’écotaxe.

Plus de nouvelles taxes plus de nouveaux impôts ! C’était oublié celles et ceux qui ont déjà été votés mais dont l’application a été retardée au 1er janvier 2014…Il en va ainsi de l’ECOTAXE. Inscrite en 2009 dans la Loi sur l’environnement Grenelle 1 elle entrera en vigueur le 1er janvier 2014 et sera prélevée sur les poids lourds qui circulent sur les routes françaises non payantes et donc les routes départementales qui contournent les itinéraires payants. Cela représente 15 000 kilomètres de routes : 10 000 kilomètres de routes nationales et 5 000 kilomètres de routes départementales ou communales dans 65 départements.

Les barèmes ont été publiés au Journal Officiel le 23 mai 2013 et ils seront de 13 centimes par kilomètre en moyenne. Cette taxe a pour ambition de faire préférer d’autres modes de transport plus « écologiques » que la route (Pollueur = payeur), de faire payer aux utilisateurs l’utilisation des infrastructures (mais à quoi servent donc nos impôts ?) et d’inciter les transporteurs à optimiser leur tournée (car ces chefs d’entreprise ne doivent certainement pas savoir ce qu’est la rentabilité…) Ne nous leurrons pas si cette taxe est payée par les transporteurs routiers, elle sera répercutée sur les chargeurs, qui augmenteront les prix des transports et finalement c’est le client, vous et moi, qui payera…

En moyenne, l’écotaxe représentera une augmentation du prix du transport de l’ordre de 4,1 % qui sera répercuté sur le cout du transport des marchandises qui représente quant à lui seulement 10% du prix d’un bien. Une « goutte d’eau » pour le consommateur mais une grande rivière pour l’Etat qui attend 1,15 milliard d’euros de recettes annuelles…

Ce contenu a été publié dans Actualités. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *